Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : L'Armant
  • L'Armant
  • : Textes en ligne : - "NEED", monde cyber-technologique, sur fond de despotisme répressif... -"Ex Nihilo...", sorte de court métrage littéraire. -"T.E.O.T" : bienvenue dans la "réalité"... Présentation de mes autres projets d'écriture: - l'Armant - La Quête - Nihil - Stophos
  • Contact

Actualités

L'Armant : Achevé    

Nihil  : Achevé

La Quête : en cours (tome 3)

Stophos Achevé

NEED  En cours (tome 1)

Ex Nihilo...  Achevé 

T.E.O.T  en cours (en stand by...)

 

Liens non littéraires

10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 13:29

France : on entend que certaines firmes pharmaceutiques, avec la complicité de certaines maisons de retraites, utilisent les personnes âgées présentes dans les établissements comme cobayes pour leurs nouveaux médicaments.

 

 

Algérie : depuis le 5 Janvier, des émeutes font rage dans le pays, émeutes dues au fort taux de chômage dans le pays, et à la hausse récente des prix des produits alimentaires de base. Le gouvernement annonce une baisse de 41% des charges imposées aux importateurs, aux producteurs, et aux distributeurs de ces produits. Encore faut-il que cette baisse soit répercutée sur les prix.

 

La Misère comme déclencheur de TEOT ?

Pourquoi pas.

TEOT n’est pas synonyme de Fin de Toutes Choses.

La disparition de notre société conviendrait parfaitement.

Un retour à l’Anarchie.

Toute la société humaine désorganisée.

 

Un ramassis de tribus urbaines.

 

Oui.

Ça pourrait correspondre à TEOT.

 

De telles émeutes pourraient facilement se répandre sur la planète, et dégénérer assez rapidement.

Les algériens ont obtenue quelque chose de l’Etat par la violence.

On pourrait légitimement se dire que l’exemple pourrait être suivi par d’autres pays.

Et que les algériens eux-mêmes pourraient avoir envie d’exiger plus.

 

Ont-ils eu raison de se révolter pour obtenir ce qu’ils voulaient ?

Leurs revendications étaient-elles légitimes ?

Est-ce à moi d’en juger ?

Je ne vais pas faire de démagogie en disant que la violence n’est pas bien.

Je cherche juste à comprendre comment TEOT arrive.

Je ne blâme pas les algériens, ni leur gouvernement.

N’allez pas pour autant penser que je m’en fous.

C’est juste que je ne prends pas position dans ces textes.

Mon opinion personnelle n’a pas le moindre rapport avec le sujet.

Je suis là pour rapporter des faits, et essayer de les regarder le plus objectivement possible, avec ce que je sais du monde dans lequel je vis.

Même si l’objectivité toute relative qui est la mienne se traduit par un ton froid qui peut laisser penser à des reproches.

 

 

 

 

J’entendais avant-hier au journal télévisé les journalistes parler de 2022, de 2033…

Je riais doucement.

Comment peuvent-ils dire de pareilles absurdités ?

Est-ce pour ne pas affoler mes concitoyens ?

Pour retarder l’inéluctable ?

 

C’est absurde.

Les mensonges étatiques ébranlent la confiance des gens.

Il suffit de regarder le fiasco qu’a provoqué le virus de la grippe H1N1 l’an dernier : campagne de vaccination voulue obligatoire pour certains corps de métiers comme les enseignants et les personnels médicaux, avec un vaccin comportant entre autre un taux de plomb deux fois supérieur au taux habituel… Le personnel médical était le premier à refuser de se faire vacciner… Sapant de fait la confiance des Français en ce vaccin, que notre ministre de la Santé a commandé à plus de 92 millions d’exemplaires, pour 64,3 millions de français au premier janvier 2009 (auxquels il faut déduire les personnes âgées qui n’avaient pas besoin d’être vaccinées puisqu’elles auraient rencontré une souche du virus proche de H1N1 dans leur jeunesse). Bien entendu, il n’y a aucun rapport avec le fait que notre ministre a travaillé pour le laboratoire produisant le fameux vaccin, et le fait qu’il aurait des parts de la société… Bilan des courses, des stocks non utilisés que l’on retrouve d’office dans le cocktail qui sert de vaccin pour cette année, alors que le virus a muté et qu’il n’est plus d’actualité. Les prix des mutuelles a augmenté pour faire face à l’énorme dépense qu’a causé un tel stock. Et une bonne partie des français n’a plus confiance dans les vaccins ou dans les firmes pharmaceutiques qui se servent de retraités comme cobayes ou qui laissent sur le marché un médicament tel que le Mediator, pour lequel ils savaient pertinemment que le risque mortel était avéré, puisque le laboratoire avait lui-même commandé une étude à des cardiologues pour le vérifier. Mais les résultats édifiants de cette étude ne l’a pas empêché de laisser le médicament sur le marché jusqu’à son interdiction.

 

Quantité négligeable.

On nous méprise.

On nous empoisonne pour faire des bénéfices.

On se sert de nos grands parents comme cobayes désignés volontaires d’office.

Ils ont fini leur vie de toute façon.

Maintenant, ils ne produisent plus rien, et ils coûtent cher à la Sécu.

Autant leur faire avaler des médicaments expérimentaux, qu’ils servent au moins à quelque chose…

 

 

 

 

Précédent : mardi 28 décembre 2010  

Suivant : mardi 11 janvier  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Decristo - dans TEOT
commenter cet article

commentaires