Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : L'Armant
  • L'Armant
  • : Textes en ligne : - "NEED", monde cyber-technologique, sur fond de despotisme répressif... -"Ex Nihilo...", sorte de court métrage littéraire. -"T.E.O.T" : bienvenue dans la "réalité"... Présentation de mes autres projets d'écriture: - l'Armant - La Quête - Nihil - Stophos
  • Contact

Actualités

L'Armant : Achevé    

Nihil  : Achevé

La Quête : en cours (tome 3)

Stophos Achevé

NEED  En cours (tome 1)

Ex Nihilo...  Achevé 

T.E.O.T  en cours (en stand by...)

 

Liens non littéraires

9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 19:36

Trailer 4

 

 

 

 

Prison de glace.

Le teint pale de l'enfant donne l'impression qu'il est mort.

Tenu à la vie par la multitude de fils électriques et de tuyaux qui relient les machines à sa prison de glace.

 

Son visage.

Inexpressif.

 

Un sarcophage translucide sert à assurer son immortalité.

Un présent bien contraignant lorsque l'immortalité se paye au prix des plaisirs de la vie.

 

A quoi bon vivre longtemps quand on est coincé dans une prison...

 

Une épaisse fumée, chaude, vient remplir l'espace froid de ce tombeau moderne.

 

Soupir...

 

Le point rouge, incandescent, crépite un peu plus fort, laissant émaner la chaleur de son brasier.

 

Un cigare...

Le spectateur fume le cigare...

 

Épaisse fumée grise, odeur forte et douce à la fois, comme pour exorciser l'obscure atmosphère de ces lieux.

 

Il fait un pas en avant.

 

Son image se reflète sur le cercueil translucide, et vient se superposer à celle du visage de l'enfant inerte et froid.

 

« Nous sommes si proche, et pourtant si éloignés. »

« Si semblable, et pourtant si différent. »

« Je pourrais être toi, et tu pourrais être moi. »

« Nous pourrions n'être qu'un. »

 

Sauf que toi, tu es unique...

 

La fumée emplit la pièce.

 

Une goute de sang tombe sur le sarcophage, elle glisse le long des parois de verre gelé, elle va s'éparpiller en un éclat sur le sol, avant de disparaître aspirée par le sol comme une simple illusion.

 

Larme de marbre sur la tombe d'un vivant au teint de mort.

Une main rugueuse mais douce vient tracer le contour du visage de  l'enfant au travers de la glace qui les sépare.

 

Il ne fait même pas attention à la cendre qui tombe sur la vitre du dispositif transparent.

Il serre fermement le cigare entre ses dents.

 

Pression.

 

Son autre main se saisit froidement et fermement de l'un des câbles qui sort de la boite glacée.

 

Pardonne-moi...

Mais tu en ferais de même si tu étais moi...

 

Il tire.

Le câble s'arrache, il s'en écoule un liquide transparent et fumant.

Les machines, jusque là presque silencieuses, s'affolent.

 

Avec frénésie, il arrache les câbles les uns après les autres, il y a tellement de fumée, que l'on ne distingue plus que sa silhouette.

 

Démoniaque.

 

L'anarchie qui règne en ces lieux parait presque improbable, tant il y à quelques minutes le calme était presque divin.

 

De la vapeur, de la fumée, des bruits de casse, mélangés aux sons stridents des alarmes.

La ventilation se met en route, la vue devient plus claire, et les alarmes retournent au silence.

 

Calme plat.

 

La respiration de l'homme devient plus régulière.

Il tourne le dos au sarcophage, et s'assoie contre celui ci.

Il sort une allumette de sa poche, et rallume son cigare.

 

Sa main se pose ensuite sur son arme.

 

Il la saisit fermement, et pose le canon sur sa tempe.

 

Froid.

 

...

 

 

 

 

« Dieu regarda l'homme tomber sous la domination du serpent. »

« Sa créature la moins à même de survire mena en échec celle qui fut jadis sa plus grande fierté. »

« Un rictus amer se dessina sur le visage du tout puissant. »

« Ça, il ne l’avait pas prévu. »

« La  honte fut telle, qu'il ne se soucia plus du devenir des hommes. »

« Comme il le fit jadis avec un certain être de lumière. »

...

 

 

 

 

précédent :  NEED trailer 3

suivant :   NEED Trailer 5

Partager cet article

Repost 0
Published by Decristo - dans NEED
commenter cet article

commentaires

shinro 12/04/2010 14:05



Haaa nostalgie quand tu nous tiens....


les textes comme ça je kiff bien, reste a voir ou ça mène.



Decristo 15/04/2010 19:17



...