Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : L'Armant
  • L'Armant
  • : Textes en ligne : - "NEED", monde cyber-technologique, sur fond de despotisme répressif... -"Ex Nihilo...", sorte de court métrage littéraire. -"T.E.O.T" : bienvenue dans la "réalité"... Présentation de mes autres projets d'écriture: - l'Armant - La Quête - Nihil - Stophos
  • Contact

Actualités

L'Armant : Achevé    

Nihil  : Achevé

La Quête : en cours (tome 3)

Stophos Achevé

NEED  En cours (tome 1)

Ex Nihilo...  Achevé 

T.E.O.T  en cours (en stand by...)

 

Liens non littéraires

20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 17:48

19/05/11

FINI !!!!! (pas tout à fait, en fait : il reste toute la phase de relecture) 

Enfin, ça fait du bien.

Même si ça a été super, comme projet, ça fait du bien d'avoir un truc de moins dans la tête. Je vais pouvoir me remettre à la Quête, à NEED, à TEOT, et à un autre projet non littéraire qui va m'occuper encore de très nombreuses heures...

J'hésite encore sur la fin...

Je vais peut être (sans doute) refaire mon dernier texte. 

Mais bon, j'ai enfin réussi à tout mettre bout à bout.

Faudra passer par la case SHINRO-SAMA-CRASH-TEST, avant de faire péter le champagne. 

 

 

27/03/11

Quel terrain de jeu fabuleux que l'Ecriture...

Expérimentations stylistiques à gogo.

Nihil n'a décidément plus grand chose à voir avec l'idée que je m'en étais faite au départ, mais ça me permet de tester beaucoup de nouvelles choses.

Je sens que mon style évolue extrêmement lorsque j'écris.

Le plus dûr sera de ne pas reprendre l'écriture de la Quête ou de NEED avec le style que j'ai actuellement dans Nihil... Même s'il est fort probable que certains procédés stylistiques que je développe se retrouveront dans mes autres ouvrages, il ne faut pas qu'ils deviennent prédominants dans l'Oeuvre. Car je persiste à croire que chaque projet doit avoir son style. Je ne veux pas que les lecteurs s'attendent à quelque chose en particulier en prenant l'un de mes ouvrages, si ce n'est à être surpris, et qu'ils se demandent "Qu'est-ce qu'il va encore nous sortir dans ce livre-là...?"

 

24/02/11

Je déroule le fil de l'impro.

ça change de ce que j'avais initialement prévu, mais pour l'instant, ça passe.

Reste à voir comment je vais gérer la suite, et si ça passe toujours à la relecture... 

 

 

 

 

21/02/11

Mouais...

Après l'euphorie du freestyle reste le constat objectif... 

Les impros, ça part parfois dans tous les sens...

Vais-je réussir à gérer...? 

 

 

 

20/02/11;

22h00

 

MOUHAHAHAHAHA !!!

J'ADOOOOORE les impros !!!

J'ai pas fini de dérouler le fil, mais qu'est-ce que je me suis amusé à écrire !!!

ça faisait longtemps que j'avais pas pris autant de plaisir à écrire... 

 

 

20/02/11 

18h00

 

Ha la la...

Plus ça va, et moins je fais ce que j'avais prévu !

Encore une idée qui part à la poubelle.

ça fait deux ou trois mois que je bataille pour la faire rentrer dans les clous malgré les modifications que j'ai apportées à l'histoire, mais, comme dans la fin du tome 2 de La Quête, je suis contraint de la jeter car elle ne peut plus s'insérer logiquement dans le récit...

Je préfère jeter une bonne idée aux orties et rester cohérent dans mon histoire que tout faire pour la faire rentrer, et rendre les choses totalement incohérentes.

Mais ça fait raler de jeter une bonne idée quand même.

 

 

Et me revoilà une fois de plus avec une impro sur les bras qui prend des proportions pas du tout prévues, ni maîtrisées... L'idée de base est bonne, mais il faut que je trouve une résolution narrative qui ne mette pas en l'air toute mon histoire... Car vu que je trouve l'idée de base de l'impro "bonne", le fait de la supprimer me condamnerait à commettre une incohérence narrative, car, si l'impro est arrivée, c'est qu'elle découle des réactions "normales" de mes personnages. Et, à ce titre, leur ôter ces réactions qui m'ont amenées à cette impro reviendrait à les brider pour les besoins de l'histoire (chose que je me suis toujours refusé à faire), et ça retirerait de fait beaucoup de spontanéité et d'humanité au récit (sans parler de la psychose que génère l'impro...)

 

 HAAAAAA !!!!!!!!! J'espère que j'ai bien pensé mes personnages, et qu'ils arriveront à régler le problème dans lequel je les ai plongés depuis quelques pages...

 

 

C'est cool, les impros, mais c'est chaud à gérer... 

ça me fait jeter les idées de base à la poubelle, et faire des trucs que j'avais pas du tout prévu.

J'adore ça, en fait !

C'est pas simple à gérer, mais, en général, c'est dans ces cas-là que je fais mes meilleurs textes, alors, je vais une fois de plus dérouler le fil de l'impro jusqu'au bout, et voir ce que ça me donne, en espérant que je ne finirai pas dans une impasse... et que j'arriverai à conserver le fil de l'histoire, car je tiens à ma fin, quand même !  

 

 

 

23/01/11

 

Le projet avance, mais il est bien différent de ce que j'avais en tête au moment de sa conception.

 

De nombreuses heures à planifier l'action et à gérer les évolutions psychologiques des personnages, pour pas grand chose en définitive : une ligne parci parlà qui résume deux pages d'évolution... Mais ce boulot de planification était néanmoins nécessaire, me semble-t-il, pour la cohérence du récit. Même si ce n'est qu'une ligne de plus dans un texte, c'est cette ligne-là qui peut faire la différence, et redonner à l'intrigue une bonne dose de réalisme...

 

Je pensais suivre Nihil (le personnage) du début à la fin, pratiquement, dans l'idée de base, mais je me retrouve encore une fois sur une histoire bi, voire tripolaire. 

Mais bon, ce n'est peut être pas plus mal... Une histoire dans laquelle on ne suivrait qu'un seul personange de bout en bout peut être pertinente, mais elle peut aussi être lassante, et n'être au final qu'une étude socio-psychologique d'un héro. La ligne d'évolution est fatalement plus ou moins "logique", et seul le contexte de l'histoire fait que l'on ne sait pas toujours comment l'intrigue va évoluer.

 

Le fait que mon ami et critique Shinro ne lise pas le livre avant qu'il ne soit terminé ne m'aide pas non plus ^^. J'ai pris l'habitude d'avoir ses conseils pour régler certains passages de mes récits. Sa lecture sera sans doute un crash test : ça passe, ou ça casse; car, pour ceux qui ne le connaissent pas, avec lui, pas de demie mesure : c'est génial, ou c'est à chier. 

 

J'hésite toutefois sur la marche à suivre une fois Nihil terminé : poursuivre la Quête tome trois, qui me travaille assez sérieusement depuis quelques temps... Ou refaire une nouvelle version de Nihil dans laquelle j'essayerais de suivre ce que j'avais initialement prévu, en prenant bien entendu en compte les évolutions que la création du premier projet m'ont imposées. Quoi que... Je peux très bien ne pas tenir compte de ces modifications, et faire une nouvelle version de l'histoire, beaucoup plus fidèle à l'idée de base, avec vraisemblablement des pans entiers de l'histoire qui seraient modifiés... Hum... A étudier. Ce n'est pas un challenge facile à relever, masi c'est précisément ça qui est intéressant ! 

 

Dans tous les cas, je compte faire une préface ou une postface qui expliciterait mes partis-pris dans l'écriture de Nihil, notamment la très grande place que j'ai laissée au hasard dans le livre, en tirant au dé ou à pile ou face certains aspects de l'histoire, notamment les rencontres "anecdotiques", ou la composition d'un groupe d'individus important pour l'histoire (nombre, sexes, "aptitudes"...). Car le hasard fait partie de la vie, et les rencontres sont souvent le fruit du hasard... Il serait dommage qu'elles ne soient que l'aboutissement logique des besoins de l'auteur pour que le héro ait en main toutes les cartes nécessaires au bon déroulement de l'histoire. 

 

 

 

 

04/12/10

 

Nihil avance, petit à petit.

C'est long, mais ça en vaut la peine.

Il me tarde qu'il soit terminé, histoire que je puisse reprendre un peu l'écriture du tome 3 de la Quête. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Decristo - dans actualités
commenter cet article

commentaires